CHAMESOL
Les Champs du Soleil

Dernière mise à jour:

Le mercredi 24 mars 2010

Accueil

Situation

Infos Mairie

Culture

Associations

Randonnées

Professionnels

Agenda

Liens utiles

Contact Webmaster

CULTURE - FAITS HISTORIQUES

1. L’ ÉGLISE SAINT-ERMENFROY


1.1. Construction de la nouvelle église(1781)

La difficulté de réalisation de l’ ouvrage provenait du terrain marécageux sur lequel il allait reposer et qu’ il fallut assainir et consolider par différents moyens. Pour asseoir les fondations, on dut ficher dans un terrain spongieux une multitude de pieux en hêtre, maintenus en équidistance par les pierres de l’ ancien édifice. Les pierres proviennent du lieu-dit “ Quartier Neuf ” mais les éléments de voûte en “ tuf ” arrivaient à dos d’ hommes de St-Hippolyte via un sentier à hauteur de Soulce.

Pour diminuer le prix de revient de la construction la population tout entière entreprit la pose de l’ assise : ces énormes dalles épaisses, taillées par des Maîtres-compagnons, dont on relève par endroits la marque personnelle. Un “ R ” inversé, un “ P ” effilé et un  “ A ”. L’ église est une réplique moins développée de celle de Naisey-les-Granges (près de Besançon), là où Jean Gaspard TOURNIER fut vicaire, chez son oncle pendant 7 ans.

L’ architecte dolois
Anatoile AMOUDRU dressa les plans de la bâtisse.

Deux siècles plus tard, elle demeure sans faiblesse apparente.

Le 08 février 1863, le conseil municipal vote l’ édification de la tribune (architecte VETZEL, Montbéliard).

La présente église rénovée intérieurement pour Pâques 1990 sous l’ impulsion de son curé M. l’ Abbé Henri VERMOT, remplace donc une précédente élevée , assure-t-on, dans l’ enclos couvert par le cimetière du haut.

On peut donc penser qu’une part non négligeable des murs de démolition a été ré utilisée dans la construction nouvelle.


1.2. L’ intérieur de l’ église